• Le développement technologique au service de la recherche

Le développement technologique est à l’institut indissociable de la recherche scientifique et fait à ce titre l’objet d’un effort particulier au sein de l’institut. Le pôle développement technologique, en coordination avec la Direction Générale à la Science, traduit en objectifs nationaux les jalons du plan stratégique, et pilote les activités et projets technologiques.

  • Les services d’expérimentation et de développement, un réseau de ressources et d’expertises

IMHOTEP Labs dispose ainsi d’un réseau de services de développement et d’expérimentation (SED) implantés dans les huit centres, au plus près des équipes de recherche. Ses ingénieurs accompagnent les recherches, assurent une expertise en matière de développement logiciel et de conception de plateformes expérimentales.

Organisés en réseau, ils diffusent les bonnes pratiques de développement logiciel et favorisent l’utilisation d’outils communautaires au sein des équipes-projets. Ils définissent, mettent en place, développent et maintiennent des plateformes expérimentales en étroite collaboration avec les équipes-projets. Ils assurent une veille scientifique et technologique permettant l’adaptation et l’amélioration continue des moyens à la disposition des chercheurs. Ils sont partis prenantes des actions de développement technologique (ADT).

  • Utilisation Pédagogique des Technologies de l’Information et de la Communication en éducation

L’utilisation pédagogique des TIC de manière très large, notamment dans les champs de l’éducation, de la formation à tout niveau (obligatoire, professionnelle, initiale, continue, académique…) et de l’intervention sociale, pour garantir la variété des points de vue et l’enrichissement mutuel. Elle aborde tous les aspects de l’utilisation pédagogique des TIC : ses enjeux pédagogiques, didactiques, psychologiques, sociaux et éthiques, ses capacités d’innovations dans l’enseignement, ses effets et utilisations pédagogiques en classe. Ces aspects restent dans tous les cas prioritaires par rapport aux aspects techniques.

  • Les Actions de développement technologiques

Les Actions de Développement Technologiques (ADT) sont des projets transversaux et collaboratifs permettant à des chercheurs de proposer des programmes ambitieux de développement, d’actions intégratives ou de pérennisation de prototypes logiciels. Une quinzaine d’actions de ce type sont sélectionnées chaque année. Elles bénéficient de moyens humains et techniques et notamment d’experts en spécification, en conception et en réalisation. Les ADT sont garants du maintien dans ces programmes de fortes exigences de qualité et de traçabilité.

  • E-santé : un formidable potentiel

Application d’auto-surveillance grand-public, suivi thérapeutique à distance des patients atteints de maladies chroniques, dossier médical informatisé : la e-santé offre un formidable potentiel de transformation dans le diagnostic, la prévention et l’adhésion du patient dans son suivi thérapeutique. Son intégration dans les pratiques médicales reste toutefois conditionnée par la fiabilité des données de santé partagées et par leur protection.

La médecine du futur va refaçonner intégralement notre façon de nous soigner. Elle se nourrira des biotechnologies et des nouvelles technologies médicales, ainsi que de l’apport de la e-santé et de la science des données.